Atelier du Conservatoire du littoral: La contribution des espaces naturels littoraux à l’économie des territoires

22 et 23 janvier 2014 à La Rochelle

Depuis sa création en 1975, le Conservatoire a dépensé environ 800 M€ pour l’acquisition de sites. Chaque année, il investit  une vingtaine de millions d’euros pour l’acquisition de nouveaux terrains et environ 10 M€ pour leur restauration ou leur entretien.  Le Conservatoire et ses gestionnaires lèvent des financements complémentaires (Europe, collectivités, entreprises et fondations, mécènes, particuliers) à hauteur de 10 à 20 M€ par an. Les gestionnaires des sites investissent également en finançant entretien et surveillance des sites. Le domaine protégé, 152.000 ha à ce jour, dégage un peu plus de 1,2 M€ par an de redevances d’occupation ou d’usage.

Le dispositif “Conservatoire du littoral” a un impact évident sur le marché foncier en participant à sa régulation ainsi que sur l’économie locale: de nombreuses activités se tiennent sur les sites – professionnelles (plus de 1000 autorisations d’exploiter  pour des activités primaires ou tertiaires), comme de loisir (pêche, chasse, randonnée…) – qui génèrent de l’activité économique directe et indirecte, contribuent  à l’attractivité des territoires ainsi qu’au maintien de ses équilibres. On peut avancer que le Conservatoire participe assez directement à un fonctionnement efficace et efficient de l’espace littoral avec des effets positifs sur la qualité de vie et des paysages, la préservation des ressources naturelles, la maîtrise et la gestion des risques, la production agricole “intégrée”, l’accès de tous à la mer, l’adaptation au changement climatique, l’économie.

Peut-on mieux évaluer et valoriser ses contributions? Ce nouvel Atelier doit aider le Conservatoire et ses partenaires  à formuler une réponse à cette question, à évaluer son impact économique, à mesurer les retombées économiques de son action, à apprécier sa contribution à l’attractivité économique d’un territoire, à optimiser les revenus de son patrimoine… Et rassurer : l’argent dépensé pour la création d’un patrimoine naturel et culturel inaliénable assure un retour sur investissements aux territoires. Au delà, l’Atelier doit aussi dégager des pistes pour un développement durable du littoral  qui ne repose pas que sur la construction et la consommation de l’espace.

En savoir plus

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s